Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 11:27

 

 L'ARTISANAT AU  VILLAGE  

Capture plein écran 26062014 144438.bmp 

Sous le titre « Les Fare Mama sont ouverts », nous annoncions, le mois dernier, la reprise d’activité des Associations d’artisanat traditionnel au Village des Artisans. L’état vétuste des installations  et la rareté des escales de paquebots avaient amené, peu à peu, les Mama à ne plus ouvrir leurs portes, voire, pour les plus anciennes, à cesser leur activité.

Mais le temps passe, et voilà qu’une nouvelle génération d’artisanes, considérant que le challenge en valait la peine, a entrepris de mettre fin à la mort lente d’une activité culturelle qui nous concerne tous : l’Artisanat traditionnel. 

                                                 Capture-plein-ecran-13102014-110800.bmp.jpg

       Ce sont donc dix Fare qui attendent votre visite.

Fare n° 1   -   Te poe parau, Présidente Suzanne Sarcione

Fare n° 2   -   Aanoa 1, Pdte : Liline Tata

Fare n° 3   -  Te Una un rau no Faaroa,  Pdte Marie Niuaiti

Fare n° 4   -  Te vahine aupuru no Taputapuatea, Pdte :  Réane Le  Turc

Fare n° 5   -  Te tiare no Raiatea,  Pdte : Evelyne Mahuta

Fare n° 6 & 7 - Hei tiare maohi, Pdte : Diana Ah Mang

Fare n° 8   -   Tiare apetahi, Pdte : MariseTeihotaa

Fare n° 9   -   Hei rau, Pdte Esther Tefaatau

Fare n°10  -  Tautiare, Présidente : Rave Tehahe 

 

La Gazette vous tiendra, désormais, au courant de leurs activités.

 

 

 

 

 

Repost 0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 01:20

Samedi soir, vous étiez plus de 800 personnes à aller admirer les 16 candidats à l'élection de Miss et Mister Raromatai 2012.    

8 candidates venues de Bora-Bora, Tahaa et Raiatea :

miss-2012.jpg  

8 candidats venus de Bora-Bora, Tahaa, Huahine et Raiatea :

mister-20121.jpg  

La soirée, animée par Tarzan et Taote Bataillon, était orchestrée par PEPENA. L'ambiance était au rendez-vous malgré la chaleur étouffante et l'exiguïté du chapiteau....

miss-mister-2012-PUBLIC.jpg  

Le jury composé de June, François, Christine, Philippe, Gilbert, Véronique, Milmana, Teiki et Patricia la présidente a eu toutes les difficultés du monde à les départager mais après environ 3/4 d'heure de délibération les résultats sont tombés.

Heilani sera Miss Raromatai 2012 avec Tera et Daisy en 1ère et 2ème dauphine.

Frédéric sera Mister Raromatai 2012 avec Maxo et Toriki en 1er et 2ème dauphin. 

miss-mister-2012-podium.jpg  

Félicitation à Frédéric de Bora-Bora et Heilani de Raiatea. Rendez-vous est donné l'année prochaine pour remettre leur titre en jeu.

miss-mister-2012-gagnants.jpg


Repost 0
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 15:38

hemisphere-sub.jpg

 

Repris en 2005 par l'équipe actuelle, Hémisphère Sub a inauguré ce vendredi soir la rénovation de ses locaux, la construction du local compresseur avec bouteilles tampons, le tout ceinturé par un deck avec un coin salon convivial qui invite à la détente.  

Le club a également acquis un deuxième bateau tout nouveau tout beau en aluminium, donc moins d'entretien. La puissance du moteur (250cv) permet des déplacements rapides vers les sites de plongée. Sa taille permet d'embarquer 12 plongeurs. 

hemisphere sub  

Autour du buffet et du barbecue, la convivialité était de mise avec le staff : Farid, Julien, Patrice et Ben. hemisphere-sub1-copie-1.jpg

Tous à vos bouteilles........de plongée (bien sûr) pour de nouvelles ivresses......des profondeurs (bien évidemment) !!!

Repost 0
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 11:07

Collectif Carton Rouge Communiqué de Presse

LA CAISSE QUI N’A DE SOCIAL QUE LE NOM

Nous ne reviendrons pas sur les conséquences sociales et sanitaires du conflit opposant les médecins libéraux et le Conseil d’Administration de la CPS.

 

Elles illustrent  la scandaleuse irresponsabilité de uns et des autres (CA de la CPS, médecins et gouvernement)

 

Carton Rouge souhaite porter à la connaissance du Public un des aspects les plus scandaleux de la gestion de la CPS à savoir les salaires et avantages des employés et Administrateurs.

 

495 personnes sont rémunérées par la CPS au moyen des cotisations salariales et patronales obligatoires.

 

Cinq agents  sont classés hors grille          : salaires 1 500 000 CFP par mois
Deux agents directeurs agents comptables : salaires 1 200 000 CFP par mois
15 agents catégorie 1  échelon 12               : salaires    922 390 CFP par mois
1 agent catégorie ½                                     : salaires    869 776 CFP par mois
29 agents catégorie 2                                   : salaires    817 167 CFP par mois
10 agents catégorie trois                              : salaires    736 888 CFP par mois
40 agents catégorie quatre                           : salaires    643 401 CFP par mois
25 agents catégorie 5/2                                : salaires    616 683 CFP par mois
23 agents catégorie 5/1                                : salaires    583 615 CFP par mois 
54 agents catégorie 5                                   : salaires    550 544 CFP par mois
20 agents catégorie 6/1                                : salaires    475 949 CFP par mois
210 agents catégorie 6                                 : salaires    402 528 CFP par mois

8 agents catégorie 7/2                                  : salaires    380 754 CFP par mois
1 agent catégorie 7/1                                    : salaires    361 236 CFP par mois
29 agents catégorie 7                                   : salaires    340 808 CFP par mois
27 agents catégorie 8                                   : salaires    314 422 CFP par mois
10 agents catégorie 9                                   : salaires    248 333 CFP par mois
12 agents catégorie 10                                 : salaires    212 875 CFP par mois

  

Masse salariale 3 milliards 318 millions an  soit un salaire moyen 568 930  CFP mois

Depuis 2005 la masse salariale à augmenté Augmentation de 25 %

 

A noter que diplômes et qualifications sont tout aussi rares que ceux obtenus par le Président du CA ….

Tous ces personnels ont droit au 13e mois plus divers avantages en nature tels que ; soins, voyages administratifs, repas à la cantine.

Chaque année, la CPS prend en charge 266 voyages avec épouses et  enfants et ce pour un montant total de  40 millions de francs CFP.

Chaque année, la CPS participe à hauteur de 21 millions au frais de repas de ses employés.

Non contents d'être mieux payé que le président de la république, certains administrateurs ont fait prendre en charge le remboursement total de l'implantation de généreuses poitrines sur la personne de leur maîtresse.

Certains d’entre eux possèdent une carte spéciale qui leur permet de voyager gratuitement en première classe sur les lignes d’Air Tahiti Nui.

Contrairement aux ressortissants de la Caisse, le remboursement des prothèses dentaires est totalement pris en charge pour les administrateurs de la CPS…

  

Afin d’éviter la ruine de la Caisse, le collectif carton rouge demande la démission de tous les administrateurs de la CPS, la mise en œuvre immédiate d’un audit, ainsi que la nomination d’un administrateur judiciaire.

 

Le bureau du Collectif Carton Rouge                Contact 77 70 39 ou 76 78 21

Repost 0
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 13:07

A flanc de montagne, face à Huahine et au motu Oatara, PK 35,2 sur la côte Est de Raiatea, se nichent deux fare (ho'e et piti) qui se fondent dans la nature avec vue et accès à une plage privée.  De conception originale, ils ont étés réalisés par le propriétaire des lieux qui a tenu à conserver l’aspect sauvage du site et à respecter l’environnement en utilisant les essences de bois (bambou, goyavier, maru maru, falcata et purau) et pierres du jardin. Leurs toits sont végétalisés et assurent une température agréable à l'intérieur. Tout autour de la pension sont plantés des arbres fruitiers, papayer, avocatiers, pamplemoussiers, citronniers, arbres à pain, caramboliers, et corossoliers.

Pictures.jpg

Suffisamment éloignés l'un de l'autre pour préserver l’intimité de chacun, les bungalows peuvent loger de 1 à 3 personnes et comprennent une chambre à lit double très confortable avec moustiquaire et ventilateur, un coin salon avec un lit simple, une kitchenette équipée (vaisselle, réfrigérateur, plaques gaz, cafetière, four micro-ondes), une salle d’eau spacieuse avec eau chaude, des WC, une terrasse, un coffre fort.

Point central de la pension, le fare pote'e est un lieu de rencontres et de détente ou se trouve un accès internet wifi et un téléphone. Doté d’un hamac, il offre également un superbe point de vue sur le lagon et le jardin.

Pictures1.jpg 

Pour pouvoir profiter de ce petit coin de paradis, il suffit de rentrer en contact avec les hôtes d’Oviri Lodge qui assurent une permanence à leur bureau le matin de 7h30 à 11h.

Un tarif spécial pour les résidents est proposé, avec ou sans petit déjeuner,  ainsi que la possibilité de 1/2 pension avec le restaurant*** Opoa Beach situé à 1km. Un approvisionnement supermarché (+10% de commission) selon des produits sélectionnés dans une liste est également possible.

 

Fare d’hôtes Oviri Lodge (N° Tahiti : 616946 - RC : 09935A)

BP 619 98735 Uturoa Raiatea Polynésie Française

Email : contact@ovirilodge.com

Tél : +689 . 66 30 51 Fax : +689 . 66 18 64 Gsm : +689 . 79 63 96

Site internet : http://www.ovirilodge.com

 

Repost 0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 17:55

Vendredi soir sous le grand chapiteau d’Uturoa, pas moins de 100 musiciens, choristes et danseurs ont investi la scène pour présenter au public  le grand spectacle de danse traditionnelle O’Marama sur le thème Te Reo.

O-Marama2.jpg 

O-Marama3.jpg

Sous la houlette de Marama Dugan, ce groupe de danse de Bora Bora a décroché en 2009 le grand prix du Hura Tapairu.

O-Marama1.jpg

En début de spectacle, les White Crow et les Cherry Mixte ont su chauffer la salle avec leurs chorégraphies bien inscrites dans le 21éme siècle.

O-Marama.jpg

Repost 0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 08:38

Véritables sentinelles de l’aéroport de Raiatea, ils sont 4 contrôleurs aériens (bientôt 5) encadrés par Denis, le Chef de la circulation aérienne locale.  Leur mission, en contact direct avec le centre de contrôle de Tahiti, assurer la sécurité et la fluidité du trafic aérien dans un espace en forme de papillon autour de Raiatea jusqu’à une altitude de 2 000 pieds. Ils sontassistés par une brigade de 6 pompiers d’aérodrome (SSLIA catégorie 5 niveau 5), des agents polyvalents également mobilisés pour les visites de piste et lalutte contre le péril animalier.

 Aéroport Raiatea

Cheville ouvrière de la sécurité du transport aérien, depuis la tour de contrôle où l’on parle en heure UTC (ou GMT), le contrôleur aérien fournit le service de contrôle, d’information et d’alerte, gère et surveille les décollages et les atterrissages des avions, les survols de l’aéroport et des espaces limitrophes dans les limites de l’espace aérien alloué à Raiatea. Quelques minutes avant un atterrissage (environ 1/4 h pour les avions en provenance de Tahiti), les pilotes contactent la tour de Raiatea, (code OACI : NTTR) pour obtenir les paramètres nécessaires à l’arrivée sur la plateforme: Piste en service en fonction du vent dominant (07 face à l’Est ou 25 face à l’Ouest), vitesse du vent, couverture nuageuse et visibilité, température et pression (QNH) au sol, état de la piste (sèche, humide ou mouillée). « Tout ce qui est transmisaux pilotes doit être collationné par ces derniers » souligne un des contrôleurs. Selon les conditions météorologiques transmises, le pilote décide s’il fera une arrivée aux instruments (sans la vue du sol jusqu’en finale) ou s’il fera une arrivée à vue (en vue du sol).

Au moment du départ de NTTR, le pilote demande la mise en route et sa clairance (autorisation) comprenant une route aérienne standard, un niveau de vol et un code à 4 chiffres (appelé code transpondeur, qui permettra au radar de Tahiti de suivre la progression de l’avion), ces paramètres sont délivrés par le centre de contrôle régional (CCR) à la demande de la tour de Raiatea. Ensuite le pilote demande le roulage en vue d’un départ vers sa prochaine destination et s’en remet au contrôleur de service pour les différentes autorisations, du roulage jusqu’à l’altitude de 2000 pieds (env.600m), où l’avion sera transféré sur la fréquence radio de Tahiti afin de poursuivre son vol sous contrôle radar.

Aéroport Raiatea1

Construit en 1962 sur une bande de débris coralliens pour remplacer le plan d’eau pour hydravions quisera fermé en 1972, l’aéroport de Raiatea dispose d’une piste de 1400 m qui a été bitumée en 1966. Trois places de parking, Alpha (seule place pouvant traiter le ravitaillement en Kérosène en raison de son revêtement spécifique, également utilisée pour les évacuations sanitaires) Bravo   et Charlie peuvent accueillir avions et hélicoptères. Selon Gérard, contrôleur, « Le plus grand danger sur le site de l’aéroport, c’est la route traversière qui coupe la piste et permet l’accès à la tour de contrôle et aux diverses installations dont le local des pompiers affectés au lieu. Pour conforter le seul feu rouge de l’île, lorsque des avions sont annoncés au décollage ou à l’atterrissage, deux véhicules doivent être positionnés en opposition sur cette route dechaque côté de la piste ».Aéroport Raiatea2

Aéroport d’état depuis 1967 avec Tahiti, Rangiroa et Bora Bora (les autres aéroports de Polynésie sont territoriaux),  il  accueille  globalement  en  moyenne  7  avions  par  jour  (5  414  mouvements répertoriés en 2010). Le trafic passager a été de 197 406 personnes en 2010 et le fret de près de 3 500 tonnes. A ce jour aucun accident n’y a été signalé excepté la sortie de piste d’un petit avion d’aéroclub et le crash d’un hydravion Catalina dans la passe d’Uturoa il y a fort longtemps.

L’aéroport de Raiatea en chiffres

Sur  18 hectares d’emprise au sol l’aéroport de Raiatea comprend un parc de stationnement  véhicules (50 places), une aérogare d’une superficie de 830 m2, une piste (Orientation : 07/25) en enrobé bitumineux de 1400 mx 30 m dotée de balisage lumineux  (BI - PAPI - Feux à éclats – NDB), une aire de stationnement pour les avions de 3200 m2, des hangars aéronefs d’une surface de 245 m², une tour de contrôle de 10 m de haut et divers locaux techniques (centrale électrique, salle d’enregistreurs où toutes les communications sont stockées pendant 40 jours, stock de  carburant…). Il permet d’assurer les liaisons domestiques régulières avec Tahiti, Huahine, Bora Bora, Maupiti, Moorea.

 

Repost 0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 05:56

Créée par Albert, un ancien de la marine, la Crèmerie Apetahi a été rachetée il y a une dizaine d’année par Julian Foster, l’actuel responsable de l’entreprise qui s’occupe de la comptabilité et de la gestion. Vaihere sa femme à en charge les livraisons et cinq employés, quatre à Raiatea et un à Tahiti, sont à la production.

.Cremerie-Apetahi1.jpg

En provenance de Nouvelle Zélande, le lait en poudre additionné d’eau dans les locaux de la crémerie est transformé en yaourt après ajout de ferment et passage en chambre chaude (40°) pendant 2 à 3 heures.  Pour les yaourts aux fruits, de la confiture produite chez Rotui est rajoutée au yaourt nature avant qu’il ne soit brassé. L’essentiel du travail est entièrement manuel mise à part une machine servant à remplir les pots.

Environ 50 000 yaourts sont ainsi produits chaque mois qui vont alimenter le marché des Îles Sous Le Vent. « Deux à trois fois par semaine nous expédions nos produits sur Tahiti qui seront mis en vente dans les magasins et notamment chez Carrefour » souligne Julian. L’entreprise produit également des pots de fromage blanc.

Cremerie-Apetahi.jpg

Depuis quelques temps, la crise étant passée par là, en raison de la fermeture de nombreux d’établissements hôteliers, notamment à Bora Bora, ainsi que des restrictions budgétaires des collectivités, les ventes ont chuté et avec elles le chiffre d’affaire de l’entreprise. « Il est très très difficile pour nous de baisser le prix de vente de nos yaourts alors que les charges fixes sont difficilement compressibles. Rien que le coût de l’emballage revient à près de 30% du prix de vente de nos produits (la matière plastique servant au conditionnement coûte  66 fr. pour 4 yaourts) » précise Julian. Devant ces soucis de rentabilité directement liés au climat économique local, Julian a peu de solutions et même s'il n'a pu se résoudre à procéder à des licenciements secs, il est quand même obligé de réduire les temps de travail en fonction du carnet de commande.

Très inquiet pour l'avenir, il espère encore une amélioration de la situation qui permettrait à une des rares entreprises de Raiatea qui exporte ses produits vers Tahiti de continuer à produire et à faire vivre toute son équipe.

Pierrot et SR

Repost 0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 16:23

Le geste sûr, Karel Muller est capable de révéler en quelques minutes le « Tiki » qui se cache dans la pierre ou le bois. Originaire de Raiatea, cet artisan sculpteur a débuté dans le monde du travail comme plombier. « C’est en creusant des trous pour installer des cuves que je me suis mis à récupérer des racines et des souches que j’ai commencé à sculpter avec des gouges que je fabriquais avec des bouts de tuyaux » raconte t-il.

Karel-Muller.jpg 

Au début des années 2000, le travail dans le bâtiment se raréfiant, Karel  va abandonner le métier de plombier pour se consacrer entièrement à la sculpture.  Après les racines, dont les formes l’avaient tant fasciné et qui encombraient largement son fare, vinrent les morceaux d'arbres de toutes tailles dont certains imposants. Il évoque notamment un certain Tiki de plus d’une tonne façonné en 5 jours. Dans son récit, ce qui est déjà de la sculpture semble être un combat corps  à corps.

Karel-Muller1.jpg

Premières ventes, sa production décore des hôtels de Bora Bora. Il faut maintenant honorer des commandes, « j'ai peu dormi certaines nuits mais maintenant j'ai l’expérience, je vais beaucoup plus vite avec un meilleur résultat » confie t-il. Ses autres activités en souffrent et il va peu à peu les délaisser : « je ne pouvais plus pêcher ou m'entraîner à la rame correctement, il fallait absolument que je sculpte quelque chose chaque jour, je ne pensais qu'à ça ».

Inspiré par son environnement naturel et les légendes locales, il travaille le miro (bois de rose), le tou,  le purau, le cocotier, le tamanu…, diverses essences indigènes qui offrent toute une palette de couleurs différentes. Il réalise également sur commande divers objets d’après des photos et des modèles. Admiratif et assez proche de ses collègues marquisiens, Karel  se dit avant tout « maohi des Iles sous le Vent », l'artisanat des maoris de Nouvelle Zélande ou de la lointaine Rapa Nui « c'est autre chose ». Cela lui permet aussi d'être assez libre dans ses réalisations puisqu'il pense que la sculpture est assez peu codifiée ici et qu'il peut ainsi s'affranchir d'un modèle traditionnel trop pesant.

Karel Muller2

Outre dans son show room à côté de son atelier, Karel expose et vend ses œuvres, toutes faites maison,  sur un stand au premier étage du marché d’Uturoa.  Régulièrement, il participe également à diverses expositions à Tahiti et Raiatea. Sculptures (Tiki, umete, poissons…) instruments de musique (toere, pahu, ukulélé…) rames, lampes, bijoux réalisés en famille avec sa femme Augustine et ses enfants, la production variée de Karel a de quoi séduire bien des amateurs d’artisanat d’art Polynésien.

Karel-Muller3.jpg

Amoureux des arbres de son fenua, Karel s’interroge aujourd’hui sur la raréfaction de certains d’entre eux. « Sur 25 variétés d’arbres à pain qui existaient auparavant, il en reste maintenant seulement une dizaine »  regrette t-il. Il revient aussi sur l'utilisation de certains de ces arbres en médecine traditionnelle qui leur avait donné un statut particulier les protégeant : « autrefois personne n'aurait abattu la pharmacie !!! ». En dehors de ses problèmes personnels d'approvisionnement en matière première, c'est aussi la modification des paysages de son île qui l'attriste ainsi que le manque d'intérêt pour le maintien de ces espèces.

- Pierrot et SR -

Repost 0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 08:55

P1060625.JPGInstallé depuis 18 ans à Opoa, dans le sud de Raiatea, Jean-Pierre Yuan est aujourd’hui à la tête de l’exploitation agricole « Yuan Plantations » qui compte 7 salariés permanents. Son cheval de bataille, c’est la culture hors-sol (hydroponique et en solution perdue), une technique déjà utilisée dans les jardins suspendus de Babylone.  Il produit des tomates (1,5 tonnes par mois), des concombres (5 tonnes par mois), des poivrons (3 tonnes par mois) et des salades (3 tonnes par mois), son produit phare décliné en plusieurs variétés comme la laitue mineto, la laitue beurre, les feuilles de chêne rouge, les feuilles de chêne blonde, la romaine… De façon plus marginale, il cultive également  d’autres légumes mais aussi quelques roses destinées aux fleuristes de la place.

Issu d’une famille d’agriculteurs traditionnels au sein de laquelle il a appris les bases du métier, ce dynamique chef d’entreprise s’est rapidement tourné vers la culture hors-sol après s’être formé en Nouvelle-Zélande et en Australie. « C’est une méthode de production qui a pour avantages de limiter les attaques de nuisibles du sol, évitant ainsi l’usage de produits phytosanitaire,  et d’accélérer le processus de croissance des plantes et de maturation des fruits » confie t-il. 

JP-YUAN.jpg 

Afin d’alimenter le marché des Îles Sous Le Vent, un marché qu’il compte encore développer à l’avenir, Jean-Pierre  fait pousser ses fruits et légumes dans un milieu reconstitué, un substrat  organique détaché du sol et  irrigué de façon régulière par des solutions nutritives adéquates à la plante cultivée. Pour ce faire, il utilise du substrat de support (fabriqué à partir de bourre de coco), des nutriments (sels minéraux, oligoéléments, macroéléments …), des semis de variétés résistantes et précoces, tous importés de l’étranger.

JP-YUAN1.jpg 

Passionné, Jean-Pierre Yuan gère son exploitation en utilisant les moyens les plus modernes tels que le suivi informatisé des cultures ou encore la prise de contact avec des fournisseurs dans le monde entier via internet.

- Pierrot et SR -

Repost 0

Présentation

  • : La Gazette de Raiatea et Tahaa
  • La Gazette de Raiatea et Tahaa
  • : Diffusion gratuite d'informations sur ce qui se passe à Raiatea et Tahaa
  • Contact

Donner la meilleure image de nos Îles

  

Carnet rose

Iaorana